Shagra, un charme tout en rondeur et en couleur

La 1èrechose qui frappe quand on arrive à Planet Shagra, souvent bien fatigués par une nuit dans l’avion, c’est l’harmonie des courbes qui se dégage, créant ainsi un ensemble calme et serein.

Arche du restaurant

L’architecture, de type nubienne (procédé architectural traditionnel et original du Haut-Nil) se caractérise par ses voutes et ses formes incurvées comme l’attestent les dômes du restaurant ou de l’accueil. On retrouve également ces formes en rondeur dans les constructions des huttes ou des chalets.

 

Lever de soleil à travers l’arche du restaurant

 

Calme et tranquillité : il est 5 heures du matin

 

Formes atypiques – entrée du restaurant

 

Eclairage au bar : dentelles de lumière

 

Chalets (architecture nubienne)

 

Spirale de la voute de l’accueil

 

La voute typiquement nubienne du restaurant

 

Le restaurant

A cet ensemble s’ajoute un mélange de blancs et d’ocre, rappelant ainsi le désert proche (Shagra signifiant « blonde » en référence aux couleurs du désert). Un contraste avec le bleu du ciel et profond de la mer et les ciels rouges orangés du soleil levant qui se reflète dans la mer.

Lever de soleil sur la baie

 

Reflet du soleil levant (baie de Marsa Shagra)

Ne parlons pas des reflets roses qui illuminent le ciel et les dunes au coucher du soleil. On ne s’en lasse pas ! Si l’on a la chance de se trouver au bar bédouin en fin de journée, on assiste à tout un jeu de lumières sur l’ensemble de Shagra. 

 

Le soleil se couche sur Shagra

 

Au bord de la mer, le bar bédouin (Marsa Shagra)

 

Coucher de soleil au coin du bar bédouin

 

Alors, on se laisse bercer par le balancement du hamac, avec le goût du café au gingembre que l’on vient de déguster, en pensant aux plongées que l’on fera le lendemain.  

 

Cérémonie du café au Bar bédouin

 

Sous le palmier (hamac du bar bédouin)

 

 

==>  A suivre : House Reef et sorties 

 

 

 

 

Taggé avec: , , ,

1 Commentaire

Trackbacks

  1. Plonger, plonger, plonger … c’est pour ça qu’on est là ! | On the plouf again

Laisser une réponse

Please note: comment moderation is enabled and may delay your comment. There is no need to resubmit your comment.