Plonger, plonger, plonger … c’est pour ça qu’on est là !

 

Poisson clown (House Reef Nord)

 

Btissam et Mathieu étant occupés avec Matteo par leur formation de l’Advanced, c’est seuls que nous avons retrouvé nos sensations de plongeurs sur les House Reef Nord et Sud. Même si avons eu l’impression qu’il y avait moins de faune qu’il y a quelques années,  murènes, tortue, poissons clowns, petites et grosses patates, corail salade, platax, raie pastenague, poissons cochers, ange, papillons … étaient toujours là. 

 

Murène et labre nettoyeur (Marsa Shagra – Nouse Reed Sud)

 

Murène en pleine eau (Marsa Shagra – House Reef Sud

 

Poisson Ange Royal (Marsa Shagra – House Reef Nord)

 

Poisson cocher masqué (House Reef Nord)

 

Poissons papillons (Marsa Shagra – House Reef Nord)

 

Tortue (House Reef Sud)

 

Baliste titan: attention, il n’aime pas que l’on survole son nid!

Par contre, nous n’avons pas eu la chance de croiser le petit requin baleine qui a fait une apparition la semaine précédente ou les dauphins, nombreux dans la baie en cette période de l’année. Nos amis, quant à eux ont vu une belle raie pastenague marbrée et se sont trouvés nez à nez avec un très gros Napoleon. Chanceux !

Mais nous avons eu la surprise tous les 4 de voir passer une raie pastenague qui nous était inconnue, la raie pastenague blanche à points noirs. De quoi être contents ! Et quand on est contents, on le montre!

 

Mathieu content ! (House Reef Sud)

 

Btissam à l’aise …. (House Reef Sud)

5 jours, cela passe vite et c’est très naturellement que l’on fait la connaissance d’autres plongeurs. Les échanges avec ceux qui se préparent (ou ceux qui rentrent) font que le temps s’étire au Diving Center. Nous avions programmé 3 plongées ? Tant pis, on en fera que 2. Car cela fait partie du concept de Marsa Shagra : plonger quand on veut, avec qui on veut et le nombre de fois qu’on veut ! Inédit …

Autour de Sherine, c’est formé un petit groupe de « frenchies » avec qui nous avons fait 2 sorties extérieures :

La fine équipe au taquet !

la 1ère à Shaab Abou Dabab , un site que nous avons toujours apprécié : petite épave, jolis massifs de porites bleus, requin nourrice … Mais avec Sherine, c’est un nouveau spot que nous avons découvert : grottes et labyrinthes dans des canyons.

 

Sharm Abu Dhabab – grottes ambiance

 

En fin de la plongée,  près de l’épave où dormait un bébé requin nourrice, une jeune raie aigle nous fait le cadeau de tourner autour de nous, d’aller et de revenir pour le plus grand plaisir de tous. Le temps de la filmer, de la photographier sous tous les angles. Une vraie star !

 

Raie Aigle (Sharm Abbu Dhabab)

 

Juvenil Eagle Ray (Raie Aigle (Sharm Abbu Dhabab)

 

Juvenil Eagle Ray (Sharm Abbu Dhabab)

 

Mais une autre surprise nous attendait sur le chemin du retour : un grand banc de dauphins tournant autour du zodiac, suffisamment longtemps pour que certains puissent sauter à l’eau, nager avec eux et en profiter pleinement (à tel point que nous avons frisé la panne d’essence !). Merci les marins.

 

Enthousiasmés par cette sortie, nous avons réitéré l’expérience à Om Halaha, un site que nous ne connaissions pas. Belle découverte ! Magnifiques tombants de coraux mous, encore des labyrinthes, une belle lumière … tortue, poisson ange océanographe et plein de belles choses.

Sherine guide sa palanquée dans le labyrinthe de Om Halaha

 

Tombant et coraux mous (Om Halaha)

 

Poisson Ange géographe ou arabic Angel Fish (Om Halaha)

De retour sur le zodiac, nous scrutons la mer dans l’espoir de voir à nouveau les dauphins. Pas le moindre aileron en vue, mais …. le dugong, venu respirer à la surface. Le « dingdong », comme dirait Mathieu, nommé également le veau de mer, est rare et impressionnant : c’est d’autant plus fabuleux qu’il est resté avec les plongeurs qui une fois encore ont pu se mettre à l’eau et l’admirer pendant plus de 10′. 

Encore une plongée waooh, encore une journée waooh !

 

Le Dugong (photo Red Sea Diving Safari)

 

Par contre, nous n’avons pas reconnu Nelson Reef dont nous gardions un superbe souvenir. Peut-être que les coraux mous de ce « mini Elphinstone » ont-ils été détruits, peut-être l’avons-nous plongé différemment, qui sait?

Quoiqu’il en soit, cette semaine nous a montré une fois encore que Marsa Shagra réserve toujours plein de surprises.

Il faudra que l’on revienne, c’est sûr !

 

<== Sharm, le charme tout en rondeur

Taggé avec: , , , , , ,

1 Commentaire

Laisser une réponse

Please note: comment moderation is enabled and may delay your comment. There is no need to resubmit your comment.