Voler avec Volaris, nous ne le voulons plus !

Les désagréments, les inattendus, cela fait partie du voyage.

Mais quand cela vous fait louper deux jours (sur une semaine), de plus à La Paz, alors là… on crie, on vocifère… mais rien à faire. Juste attendre que cette p… de compagnie accepte de vous emmener où vous l’aviez prévu (et pour quoi, au passage, vous avez payé !).

Première modification : ayant acheté nos billets Cancun/La Paz en janvier pour un vol prévu en mai, nous recevons une première notification nous annonçant un changement d’horaire. En fait de changement d’horaire, notre vol initialement prévu le jeudi, était repoussé au vendredi (et moi, je ne m’en suis pas rendu-compte sur le moment. Mais pas sûre que cela aurait changé quelque chose !).

Deuxième modification : le vendredi matin, en arrivant à l’aéroport où nous devons nous acquitter de la modique somme de 240 US$ pour notre sac de plongée (zglups!), nous apprenons que notre vol est retardé et que donc, nous n’aurons pas la correspondance à Mexico. Seule possibilité : dormir à Cancun et prendre notre vol le lendemain. OK, ils nous ont payé la nuit d’hôtel, n’empêche que l’on était pas là pour ça… Et voilà comment on se prend 2 jours dans les dents!

Pensant que nous en avions fini avec les embrouilles, en arrivant à l’aéroport de La Paz pour le retour, on nous annonce que nous devons payer notre siège d’avion. Et vlan! 15 euros à payer en plus. A quand les vols debout?

Tout ça fait bien mal aux fesses, d’autant que leurs sièges sont tellement durs que l’on s’en souvient encore ! Bref, on ne revolera plus avec eux, ça c’est sur.

Taggé avec: ,

1 Commentaire

Trackbacks

  1. La Paz (Basse-Californie) | On the plouf again

Laisser une réponse

Please note: comment moderation is enabled and may delay your comment. There is no need to resubmit your comment.