14 – 15/09 : parc de Permutaran (NO Bali)

Aneka Bagus, notre hôtel « classe » avec piscine, séduisant de prime abord, s’avère tristounet et sans âme malgré les sourires du personnel et un jardin très fleuri. Manger « local » ou tout simplement hors de l’enceinte de l’hôtel relève de l’expédition, ce qui nous évitons, afin de garder nos jambes intactes pour les semaines à venir (environ 1 km en bord de route, sans lumière). Mais nous ne sommes là que pour 4 nuits, et, surtout pour plonger : 2 jours dans les eaux du parc de Mejagan Islands et 2 plongées sur le site de Purit Jati, réputé pour ses muck-dive (littéralement plongées sur marécage, en l’occurrence plongées sur fonds de sable noir). Pas très tentant dit comme ça, mais il paraît que c’est là que l’on peut voir les plus belles petites bestioles sous-marines, que ce soit pour leurs couleurs ou leur forme. Presbytes s’abstenir, mais les tests que nous avons pu faire avec nos nouveaux masques sont plus que satisfaisants. A nous la découverte du monde macroscopique !

Enfin les premières plongées : comme toujours, il faut reprendre ses marques, comme souvent, les premières photos sont très décevantes (réglages de lumière inadéquate, phare mal positionné, des dragonnes qui s’emmêlent …).

 

Ces poissons-clown qui nous narguent dans leurs anémones,

Poisson de Bali (Parc de Permeturan – Nord de Bali)

ces gorgones de toutes tailles et de toutes les couleurs, ces crinoïdes fluos que l’on a envie de caresser, ce poisson scorpion qu’il ne faut surtout pas toucher, cette tortue qui passe au loin suivi de près par un platax, ce nudibranche hors du commun pour nous …. finalement, si on prenait juste le temps de les regarder ?

Plane, plane : sieste réparatrice (Permuteran – Bali)

« Plane, plane » disent les balinais, ce qui veut dire « doucement, doucement ». Des photos, on arrivera bien à en prendre, non?
Entre deux plongées, Made notre guide, nous donne quelques rudiments de rudiments de la culture et des religions balinaises (bouddhiste et hindouiste entre autres), nous parle du temple de la maison, celui de la famille qui regroupe celui de plusieurs maisons, celui du village qui regroupe celui de plusieurs maisons, celui de la région qui regroupe …. Ainsi de suite … sans parler du temple et des cérémonies qui fêtent les pêcheurs, les agriculteurs, l’eau, le ciel, la terre, les chèvres, les aigles, les buffalos, les tigres,…. Tout cela en anglais, if you please .. en anglais indonésien. Notre niveau d’english language progresse en flèche depuis 3 jours ! Toujours pas vu de Manta !

Taggé avec:

1 Commentaire

Trackbacks

  1. Indonésie 2009 – II : Bali | On the plouf again

Laisser une réponse

Please note: comment moderation is enabled and may delay your comment. There is no need to resubmit your comment.